Retrouver le plaisir perdu…

image

 

Depuis les 20km De Paris j’ai pris beaucoup de recul par rapport à la course à pied. J’ai même arrêté tout entraînement jusqu’en décembre où j’ai couru une dernière course La Corrida De Noel mais complètement en dilettante. J’avais besoin de faire ce break après savoir été un peu soulée par les réseaux sociaux et ses critiques qui vont avec. Bien évidement ceux qui te critiquent sont ceux qui restent dans leur canapé et qui n’ont jamais mis une paire de baskets mais c’est tellement plus facile de critiquer derrière un écran. Après je sais qu’il ne faut pas écouter tous ces gens mais je vous avoue que ça fait mal quand même. Et même si je parais forte en apparence et ben parfois il m’arrive de craquer surtout quand les critiques sont à visés et méchante et non pour te faire avancer. Je reconnais avoir fais un peu de tri dans mes contacts ( passage aussi en privé sur Twitter parce que des gens non abonnés se permette de critiquer alors qu’on ne se connaît même pas ) où pour certains il n’y a que la course a pied et la nourriture qui va avec. Alors oui je mange des burgers et je fais de la course a pied et quoi? Ça ne fait pas bon ménage ben tant pis il faut aussi savoir se faire plaisir dans la vie.

Cette coupure était nécessaire pour retrouver le plaisir perdu. Je courais pour courir mais sans aucune envie juste parce qu’il le fallait parce que j’avais un dossard à épingler. Alors là j’ai dit STOP . Je me suis posée, j’ai rangé les baskets au placard et j’ai essayé d’oublier. Il fallait que je reprenne les fondamentaux , le pourquoi je courais au départ quand j’ai commencé. Les premières fois où je suis allée courir c’était pour m’aérer, prendre l’air avec de la musique dans les oreilles. Puis petit à petit je me suis prise au jeu de courir et d’épingler un dossard. Le plaisir était là à chaque course. Puis au fil des mois, sur mon fil Twitter les runners se sont fait de plus en plus présent ne parlant que RP, Chrono, Prépa … Et là je pense que ça m’a un peu gonflé de ne lire que ça. Après bien sur que je ne juge personne ,chacun est libre de publier ce qu’il a envie mais pour toi c’était trop, je me sentais un peu loin de tout ça et j’ai donc pris de la distance au fur et à mesure.

image

 

J’ai décidé de rechausser les baskets en janvier dernier. Les premières sorties se sont faites sans musique, sans chrono, juste au feeling et aux sensations. Et là enfin je le suis sentie bien seule dans mes montagnes juste avec le bruit de la nature c’était chouette. Je ne partais pas en me disant aller je sors 30 minutes, non je courais et quand j’en avais assez hop demi tour et retour à la maison. J’ai repris progressivement la musique et le chrono sur mes sorties. Je me rends compte que ce long arrêt m’a fait du bien au moral. Je suis loin encore d’avoir retrouvé mes jambes et mon souffle, aujourd’hui je suis capable de  ne que courir 5-6km mais je prends du plaisir sur ces petites distances et c’est cela avant tout que je recherche. Les conditions météo des derniers jours ne m’ont pas aidé, la neige tombée en grosse quantité (1,20m) à rendue mes sorties très difficiles. Le beau temps revient et les trottoirs sont enfin déneigés. Ma prochaine échéance est l’EcoTrailDeParis le 22 mars prochain où je suis alignée sur le 18km. Je sais que je serais prête parce que la motivation et le plaisir pour retrouver mon niveau sont là. Je suis de retour avec la course à pied en gardant à l’esprit que je cours pour moi et les autres je m’en fou 😉 même si je reste très fière des résultats des amis 😊

À très vite pour vous reparler de ce retour

Publicités

4 réflexions sur “Retrouver le plaisir perdu…

  1. Vudemeslunettes dit :

    Je suis un peu comme toi … Je cours au feeling, les rares courses que je fais sont « caritatives », ça me permet de courir sans pression, juste avec l’envie de soutenir et d’être présente pour ceux qui en ont besoin …
    J’ai aussi des échéances, mais j’essaye de les aborder sans trop de stress ni de pression (mais c’est difficile, j’ai peur de ne pas être au niveau).
    Je ne suis pas une folle de « prépa », je ne sais pas me fixer un planning, encore moins le respecter … alors je cours au feeling. Parfois je me fais « violence », je sors parce que je sais que ce n’est pas bon de laisser trop de temps passer entre deux séances, mais au final, je ressens bien-être et plaisir. Et c’est le plus important !

    Et perso … je cours AUSSI pour me faire plaisir en mangeant du chocolat, des cookies et des burgers 😀

    J'aime

  2. Runninglicious dit :

    C’est très juste, parfois à force de courir mécaniquement pour nos futures courses on en oublie le plaisir de courir… De temps en temps j’aimerais courir sans ma GPS, sans regarder mon temps, ou mieux avoir le plaisir de courir avec un dossard sans se mettre la pression ! Allé sur ma prochaine course je m’inscris en tant que Josiane Duchmol, incognito… personne ne viendra me demander mon chrono !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s