Elle s’appelait Emma de Alain Thiesse

photo 4Résumé:

Elle s’appelait Emma est l’histoire émouvante d’un bébé né trop tôt que l’on n’arrivera pas à sauver et qui s’éteindra dans sa sixième année. Son père, comme un dernier et vibrant hommage à sa fille Emma, raconte dans cet ouvrage son calvaire entre espoir et désespoir, réanimation et acharnement thérapeutique. « C’était ma fille. Mon seul et unique enfant. Mon Trésor, mon Amour. 720 g, 30 cm… Elle n’a attendu que 5 mois de grossesse pour venir voir à quoi ressemblait le monde. Un bébé né trop tôt. En état de mort apparente. Elle sera réanimée par les médecins de l’unité de néonatalogie à la naissance. Sans qu’on me demande mon avis. Je les avait prévenus »

Ce que j’en ai pensé:

J’ai découvert ce livre un soir au travail par ma collègue Marie. On parlait de livres/témoignages et elle m’a parlé de celui ci et rien qu’en lisant le résumé j’avais envie de découvrir ce récit de ce père. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que je travaille dans un pôle mère enfant et plus particulièrement en néonatalogie, Pédiatrie et Maternité. Je suis confrontée tous les jours à la prématurité mais aussi du passé de ces bébés parfois eux même de grand prémas. Ce livre est un témoignage d’un père confronté à l’extrême prématurité de sa fille et de l’acharnement thérapeutique. Elle naît à 5mois de grossesse et en état de mort apparente. Ses parents avertissent tout de suite l’équipe médicale en place qu’ils ne souhaitent pas que l’on s’acharne sur leur bébé mais elle sera réanimée et transférée en néonatalogie à Nancy. Un parcours du combattant pour la petite Emma, qui vivra avec des électrodes collées à la poitrine et une sonde dans le nez, au gré des examens médicaux, des prises de sang et des traitements antibiotiques.En janvier 2004, le couperet tombe. Les médecins annoncent aux parents que les jours de leur fille sont comptés… L’équipe médicale reconnaît même la «situation d’acharnement thérapeutique», proposant aux parents d’opter pour une analgésie-sédation afin d’abréger les souffrances de leur fille… Je n’irai pas plus loin dans le récit même si l’issue est malheureusement connue. Ce livre m’a bouleversé, j’ai bien évidemment versé ma larme. Voir la détresse de ce père devant l’acharnement thérapeutique sur sa fille. J’ai retrouvé dans ce livre, un peu le quotidien de la néonat où je suis et c’est aussi un peu pour cela que j’ai voulu lire ce livre, parce que c’est mon travail quotidien, ces petits bouts qui se battent pour grandir même si la néonat où je suis n’est pas la réanimation mais plus une néonat classique. C’est un témoignage poignant qui vous prend là comme on dit et qui nous fait forcément posé la question sur la réanimation des bébés à 5/6 mois de grossesse et les conséquences sur ces bébés même si on sait très bien que certains s’en sorte mais à quel prix…Je l’ai dévoré en 2 jours même si je savais la fin tragique de Emma, j’étais prise dans l’histoire et comme la néonat c’est mon quotidien, j’avais l’impression de revivre certaines situations que l’on peut rencontrer dans le service. Je ne mettrai pas de note à ce livre,j’ai beaucoup aimé ce témoignage même s’il y a des moments durs dans ce livre et une fin tragique .

Publicités

4 réflexions sur “Elle s’appelait Emma de Alain Thiesse

  1. Alain dit :

    Bonjour Coco,

    Merci pour votre fiche de lecture sur Elle s’appelait EMMA. Je suis ravi qu’une personne comme vous, travaillant en néonat, soit tombée sur ce livre. J’espère que cette histoire aura sa place dans votre quotidien de soignante et que vous la ferez connaître au plus grand nombre. Pour qu’il y ait davantage de petite « fée réa » à virevolter au-dessus des incubateurs…et auprès des parents.

    Merci

    Alain, papa d’EMMA.

    Aimé par 1 personne

  2. leslie dit :

    Livre lu grâce à toi ! Même si la prématurité de Noémie n’était pas au stade de celle d’Emma je me suis retrouvé dans certains mot du début.
    Encore bravo pour votre travail à toutes, vous êtes géniale et merci !
    (Grosse bises à Marie au passage ☺)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s