La vie réserve des surprises, Caroline Boudet 

 résumé: 

« Certains disent qu’une naissance est le plus beau jour de la vie d’une femme. Je dois être sacrément gâtée, alors. Parce que ma fille à moi est née trois fois.
La première fois, comme tout le monde, quand on m’a posé sur le ventre cette petite masse chaude et chevelue, soudain si réelle après neuf mois à n’avoir été qu’une idée, deux bandes roses sur un test positif, trois échographies et des petits coups de pied dans mes côtes.
La deuxième fois, franchement pas comme tout le monde, et dans un bruit de tonnerre, quand la pédiatre de la maternité est entrée dans ma chambre avec l’air caractéristique du médecin qui va t’en filer un bon coup derrière la nuque et aimerait lui aussi être loin, loin de là. Surprise : mon bébé est porteur de trisomie 21.
La troisième fois, quand, après quelques jours de plus que programmé dans l’enfer hospitalier, nous sommes rentrés à la maison avec cet enfant pas comme prévu. Ma fille, Louise, qui a deux bras, deux jambes, de bonnes grosses joues et un chromosome en plus. »

 

Par ce cri du cœur, la mère de Louise fait le récit émouvant et drôle d’une naissance pas comme les autres et de la découverte d’une enfant qu’on n’attendait pas. C’est l’histoire du chemin parcouru par une jeune femme bien ancrée dans sa supposée normalité, dont la petite fille vient faire exploser les certitudes et les horizons. Une véritable ode à la différence et aux surprises que la vie nous réserve.

 

Ce que j’en ai pensé :

Tout d’abord un grand merci aux éditions Fayard pour l’envoi de ce livre. A peine reçu que je l’ai dévoré.

Ce livre est une déclaration d’amour d’une mère à sa fille.

C’est le récit d’une maman Caroline, qui découvre avec son mari Rémy , la trisomie 21 de leur fille à la naissance. Elle voit d’abord le sol se dérober sous ses pieds puis se réconcilie peu à peu avec son histoire. Chaque couple  qui met au monde un enfant le veux le plus parfait possible. Elle raconte son histoire avec des mots simples, parfois une pointe d’humour et de tristesse.Dans son récit elle passe par diverses étapes face à  l’acceptation du handicap : la culpabilité, la tristesse mais aussi de la colère mais surtout de l’amour. Elle se donne le droit d’avoir peur  et de douter sur le devenir de sa fille surtout quand on connait la place du handicap en France…Je pense effectivement que lorsque cela nous arrive on se demande pourquoi nous , qu’est ce qui s’est passé et qu’il est normal de passer ce genre de sentiments. A travers sa plume elle nous montre que c’est aussi un parcours du combattant entre les les examens qu’il fait faire, les visites chez les médecins, les prises de sang, le CAMPS… mais aussi faire face au regard des autres sur ce bébé différent et je pense que c’est ça le plus dur. De cette différence elle va en faire son combat pour accepter le handicap de sa fille et l’aimé tout autant que son fils Paul. « Louise, je t’aime à la folie, comme Paul, ton frère, comme les mamans aiment leurs enfants ». Cette famille apprend à vivre autrement que ce qu’elle l’aurait voulu au départ et ce parce que la vie réserve des surprises. Ce n’est pas un récit triste mais plutôt un roman feel good qui fait du bien. C’est plein d’humour et d’encouragements.Ce livre montre aussi le regard que la société a sur le handicap et je peux vous dire qu’il y a encore du boulot et je pense que le regard sur la trisomie pèse plus lourd que le handicap lui même. Des petites Louise il en vient au monde tous les jours et il est normal de douter, crier, être en colère .J’ai été confronté dans mon métier d’auxiliaire de puériculture à ce que Caroline et son mari ont vécu, de découvrir la trisomie de leur bébé à la naissance et je comprends ce que ce couple a pu ressentir. En tant que soignant on se sent impuissant. J’ai été présente en les écoutant, les entourant et leur donnant les conseils dont ils avaient besoin.

En résumé, C’est une belle leçon de vie et un hymne à l’amour . Plein de bonheur à cette famille, à Louise et toutes les autres familles qui ont pu se retrouver dans cette situation.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La vie réserve des surprises, Caroline Boudet 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s