Dis moi que tu souris, Eric Lindstrom

1540-1

Résumé:

Les règles:

Ne m’induisez pas en erreur. Jamais. Surtout en utilisant ma cécité. Particulièrement devant du monde.

Ne m’aidez pas sauf si je le demande. Sinon, vous ne ferez que me gêner.

Ne vous comportez pas de manière étrange. Excepté le fait que j’ai toujours les yeux fermés, je suis comme vous, seulement je suis plus intelligente.

Parker Grant n’a pas besoin d’une vision parfaite pour voir clair dans le jeu des gens. C’est pourquoi elle a inventé les Règles : ne la traitez pas différemment des autres, seulement parce qu’elle est aveugle, n’en profitez pas non plus. Il n’y aura pas de seconde chance. Demandez donc à Scott Kilpatrick, le garçon qui lui a brisé le cœur…

Quand Scott réapparaît soudainement après des années d’absence, Parker sait qu’il n’y a qu’une seule chose à faire : l’éviter à tout prix.

Ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Nathan pour l’envoi de ce livre, je l’ai lu quelques jours avant sa sortie.

Parker, une adolescence de 16 ans qui jusque là n’a pas été épargné par la vie. A l’âge de 7 ans au cours d’un accident de voiture elle perd non seulement la vue mais aussi sa maman.Quelques années plus tard elle perd son papa et se retrouve orpheline. Sa tante arrive d’Angleterre pour venir  s’installer chez elle avec cousin et cousine.Parker va devoir alors grandir avec cette nouvelle vie. J’ai beaucoup aimé ce personnage qu’est Parker, un peu pestouille sur les bords mais vraiment attachante. Elle est certes aveugle mais n’a pas sa langue dans sa poche, elle est directe e qui lui vaut une certaine réputation au lycée. Elle nous parle de son handicap, de ce quotidien dans le noir. Elle est entourée de des amis pour essayer de vivre comme tout le monde dans son monde différent: elle va au lycée, fait du shopping…le tout comme une ado de 16 ans. Et puis sans oublié Scott l’ex meilleur amin son pire ennemi…, Molly  son nouveau binôme, Jason le charmant garçon…

J’ai beaucoup aimé que l’on mette en avant un handicap comme la cécité, c’est assez rare d’avoir des romans, jeunesse surtout, qui parle de handicap.Ce livre est raconté à la première personne et l’auteur a réussi à nous passer le ressenti de Parker. Bien que le handicap soit abordé il n’en reste pas moins un roman jeunesse avec ses histoires d’amour, l’amitié, les coup bas…J’ai été agréablement surprise avec ce livre. Je suis passée du rire aux larmes. Une héroïne qui veut qu’on la considère comme une ado « normale » et non pas comme une aveugle. Elle a évolué tout au long du roman et elle nous montre que si l’on est bien entouré on peut faire beaucoup de choses.

En résumé un livre touchant,une héroïne aussi peste qu’attachante, le tout avec de l’humour et une histoire bien ficelée.

Pour l’acheter rien de plus simple c’est par ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s