89 mois, Caroline Michel 

Résumé

« J’ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »
Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.
Ce que j’en ai pensé :

 « Tomber enceinte comme on attrape un rhume et se mettre au tricot pour que tout se passe toujours bien »

 Tout d’abord je tiens à remercier Caroline pour l’envoi de ce livre.

Jeanne, 33 ans, parisienne et contrôleuse à la SNCF, vient d’être plaquée par Julian après 5 ans de vie commune. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne l’avait pas vu venir. 33 ans soit 89 mois avant ses 40 ans et du coup elle se dit que c’est le laps de temps qu’il lui reste avant d’avoir cet âge canonique et de ne plus pouvoir avoir d’enfant. Mais Jeanne ne croit plus vraiment en l’amour et au prince charmant et du coup est bien décidé à faire un bébé toute seule comme le chante si bien Jean Jacques Goldman. Mais il va falloir un homme malgré tout pour pour mener ce projet bébé à terme. Alors peu importe que se soit un inconnu dans le train,Arnaud le pharmacien du quartier, Boris, Julian… Il y en a bien un qui fera l’affaire. Et puis il y a Alice , l’amie, pour qui tout roule qui ne comprend pas forcément sa décision et que dire de sa mère. Qu’est ce qui est mieux : avoir un bébé toute seule ou attendre le prince charmant qui ne viendra peut être jamais? Faire un bébé toute seule c’est mal? égoïste?

 J’ai franchement aimé les aventures et mésaventures de Jeanne. C’est un livre qui se lit en un rien de temps. C’est un livre qui reflète pas mal cette génération de trentenaire en mal d’enfants.On suit donc le parcours de Jeanne dans ce désir d’enfants qui peut parfois tourner à l’obsession. On suit ses partenaires, ses tests de grossesse négatifs, ses réflexions, ses angoisses… Elle n’hésite pas à parler à son futur foetus Augustine, elle lui parle du choix de son père.

Un livre rempli d’humour et de tendresse qui nous trace le portrait plutôt réaliste d’une femme des temps moderne chez qui l’horloge biologique fait tic tac tic tac. Une lecture très agréable qui nous fait nous interroger sur la place de la monoparentalité dans notre société mais aussi la pression que l’on peut subir à savoir être à 33 ans célibataire et sans enfants. Un fin de livre qui nous fait nous poser des questions à savoir est ce qu’il y aura une suite. C’est léger, sans prise de tête et avec une jolie plume.

 

Publicités

Une réflexion sur “89 mois, Caroline Michel 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s