Evie Offline, Elyssa Friedland 

9782280360258

Résumé:

Et si le secret du bonheur c’était de se déconnecter ?


Tomber sur les photos du mariage de son ex sur Facebook : check.
Se faire virer après avoir envoyé trop de messages persos depuis son adresse pro : check.
Trop, c’est trop. Cette fois, Evie a pris sa décision : elle se déconnecte, définitivement.

Espionner ses ex sur Facebook : terminé.
Tweeter et retweeter n’importe quoi : terminé.
Poster des photos et attendre des likes : terminé.
Réactualiser Gmail toutes les trente secondes : terminé.
Instagram à tout bout de champ : terminé.

Evie se doute bien que son entourage aura du mal à comprendre son choix, mais elle en est convaincue, cette détox digitale est le seul moyen pour vivre l’instant présent et se connecter vraiment aux autres. Et même si @EvieRosen n’existe plus sur JDate.com, son cœur, lui, est tout sauf virtuel et reste disponible.

Ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je tiens à remercier Chloé des éditions Harlequin pour l’envoi de ce livre. Une fois n’est pas coutume je vais vous parler de la couverture que je trouve juste trop belle, très rose, très girly et qui rien qu’en la voyant j’avais envie de découvrir ce roman. Qui plus est le résumé m’a encore plus convaincu de ce choix.

Evie Rosen, 34 ans, est une jeune femme ambitieuse. Elle est en passe de devenir associé dans un grand cabinet d’avocat de  New York. Elle ne compte pas ses heures et se donne à 200 % dans son travail. Evie est une femme ultra connecté que se soit twitter, facebook , gmail ou encore les sites de rencontres, tout y passe. Evie a son blackberry greffé à la main. Elle se retrouve licencié à cause de cette addiction. Non mais quelle idée d’envoyer des mails perso avec son adresse pro! Et puis lorsque facebook lui annonce que son ex se marie, s’en est trop pour Evie qui prend une décision radicale: se désintoxiquer des réseaux sociaux. Elle décide de revenir à une vie dite normale: son téléphone ne lui servira qu’à téléphoner. Aux grands mots les grands remèdes: abandonner le virtuel et voir ce que la vie réelle lui réserve… Ses amis auront un peu de mal avec cette décision, et elle va se retrouver un peu plus isolée.

C’est un roman que j’au beaucoup aimé même si j’ai trouvé un peu de longueur dans le récit. L’intrigue a été longue à se mettre en place. Mais une fois installée, je l’ai dévoré en rien de temps. Plus on avance dans l’histoire et plus le personnage de Evie m’a plu. Elle est aussi agaçante qu’attachante. Et pour aller de l’avant elle n’hésite pas à affronter ses vieux démons. Je l’ai trouvé courageuse dans sa désintoxication, pas facile quand on est accro comme elle de passer de tout à rien. Dans ce roman, Elyssa pointe du doigt un un phénomène qui prend une place très voir trop importante dans la vie: les smartphones et les réseaux sociaux et les conséquences que cela peut avoir. Moi même je suis un peu voir trop connectée, j’avoue que j’ai du mal à lâcher mon téléphone qui n’est jamais bien loin… J’ai aimé l’évolution de ce personnage, un brin capricieuse avant sa décision mais qui au fil des pages va changer et prendre un peu de maturité. Cette déconnexion va lui permettre une rencontre et de trouver l’amour mais aussi de se sentir libre. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir.

Concernant les personnages secondaires, Evie est entourée de ses amis qui sont en couples et heureux, ce qui contraste avec le céliba de notre héroïne. Ils ont sympathiques comme tout même si un brin stéréotypés.  Mais celle que j’ai préféré c’est quand même sa grand mère Bette. Toutes les deux ont une jolie relation. Elle n’aspire qu’à une chose que sa petite fille soit heureuse. J’ai aimé son caractère sincère, ses bons conseils , son humour et son accent. Une grand mère vraiment touchante.

Une romance dans l’air du temps avec une intrigue bien trouvé. Un personnage qui a pour habitude de communiquer via mail et autre réseaux sociaux et qui du jour au lendemain coupe tout ce n’est pas courant mais le sujet est traité avec brio. Une jolie romance a mettre dans toutes les petites mains accro à facebook et autre twitter and cie.

 

Publicités

2 réflexions sur “Evie Offline, Elyssa Friedland 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s