L’échappée, Julie Tremblay

l-echappee-840837-264-432

Résumé:

À vingt-deux ans, son diplôme de la Sorbonne en poche, Anne Menard décide de partir au Canada. De petits boulots en petits boulots, son itinéraire la mène jusqu’au Myers Lake, un petit coin de paradis perdu au fond de l’Ontario. Ce qui ne devait être qu’un simple travail saisonnier va prendre une tournure différente lorsqu’Anne fait la rencontre des fils du domaine. Si Nathan se montre très avenant avec Anne, Ethan est beaucoup plus difficile à cerner… Ex-star de hockey, il a vu sa carrière prendre brutalement fin et tous ses rêves s’envoler. Déterminée à mieux le connaître, Anne ne se laisse pas intimider par l’attitude revêche du jeune homme. Encore faut-il que celui-ci baisse la garde et accepte de s’ouvrir…

Ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je tiens à remercier Antoinette des éditions JC Lattès et de la Collection &moi pour l’envoi de ce livre. Ce roman a été un véritable coup de coeur. Un livre dévoré en rien de temps.

Dans ce roman nous rencontrons Anne,qui après avoir eu son diplôme décide de partir pour Road-Trip au Canada pour échapper à sa vie parisienne. Son PVT (permis-vacances-travail) en main, la voilà partie. Sac à dos à dos, la voilà à parcourir le pays. Et pour financer son voyage elle fait des petits boulots. C’est alors qu’elle se retrouve à travailler au Myers Lake, un lieu dépaysant, au bord d’un lac et qui va changer le cours de sa vie… Anne y fait la connaissance de Nathan, un des fils des propriétaires qui l’accueille à bras ouverts. Elle rencontre également Savanah avec qui elle se lie rapidement d’amitié, elle aime profiter de la vie te rêve de partir à l’étranger. Il y a aussi Ben qui vit avec eux, c’est le pote sympa, amoureux de nature. Et puis il y a Ethan, le frère de Nathan. Aux premiers abords, c’est un type que l’on a envie détester: alcoolique, un peu beaucoup ours mal léché, bourru et au langage pas toujours très sympathique, il est amer. Si Anne s’en sort plutôt bien dans son travail, la tâche s’annonce plus compliqué avec Ethan…Va t-il accepté la main qu’elle va lui tendre?

Le décors est planté et on se laisse embarquer par la plume de l’auteur. Une plume fluide et addictive et l’on n’a pas du tout envie de lâcher ce livre.  Une romance dépaysante avec des personnages tous aussi attachants les uns que les autres. Anne est une jeune fille battante qui pour son jeune âge, 21 ans, a déjà traversé pas mal d’épreuves. On apprend à la connaître au fil des pages et l’on s’attache à elle. J’ai aimé son caractère et sa façon de tenir tête à Ethan. Tout comme lui elle a par le passé subit un gros accident mais elle ne s’est pas laissée abattre pour autant bien au contraire, elle prend cela comme une deuxième chance et essaye de sortir grandi de ce qui s’est passé. Quant à Ethan, ex hockeyeur de la ligue canadienne s’est retrouvé dans un fauteuil roulant suite à un grave accident de la route. Il est amoché par la vie et en colère contre tout le monde. Son meilleur ami: l’alcool. Il a baissé les bras quant à sa rééducation et l’espoir de remarcher un jour. Dès les premières pages c’est son côté sombre qui nous est montré.C’est cet animal sauvage que Anne va essayer d’apprivoiser petit à petit. Au fil des pages on découvre son histoire et l’on s’attache à lui. Même si les échanges avec son frères et Anne sont parfois haut en couleurs. Elle ne se laisse pas démonter face à cet homme parfois odieux. Ils sont blessés tous les deux aussi bien physiquement que moralement. Sous cet ours se cache un homme au grand coeur. J’aime ce genre de mecs écorché par la vie .Les personnages secondaires apportent eux aussi le petit plus à l’histoire, que se soit Nathan qui a mis sa carrière entre parenthèse pour être auprès de son frère, leurs parents et même Elise, la meilleure amie de Anne, restée à Paris. Ils sont parfaitement intégrer à l’intrigue.

Je suis tombée amoureuse du cadre dans lequel l’auteur nous emmène. Ces paysages magnifiques de Myers Lake, le lac, la forêt, les animaux sauvages. Le rythme de la vie évoluant autour de ce lac, qui est tantôt accueillant et intimiste et tantôt omniprésent et handicapant. Je me suis imaginée plus d’une fois dans un canoë sur ce lac et ou tout simplement sur la terrasse d’un des chalets. Ce roman traite de sujets sérieux avec délicatesse tel que le handicap ou l’acceptation de soi. Ce livre est une belle leçon de vie qui nous apprend que malgré les épreuves de la vie il faut croire en ses rêves.  Un livre à dévorer avec des pancakes et du sirop d’érable 😉

Publicités

2 réflexions sur “L’échappée, Julie Tremblay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s