Pour être enfin libre, Shirin Ebadi

9782809820317-001-g-220x354

Résumé:

Première musulmane à obtenir le prix Nobel de la paix en 2003, Shirin Ebadi, raconte son combat contre la République islamique iranienne, décidée à la réduire au silence, elle et ses proches.
Dès l’accession au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad, en 2005, les événements s’accélèrent : téléphone mis sur écoute, agents secrets la suivant, proches harcelés, voire condamnés, comme sa sœur arrêtée pour des motifs inventés de toute pièce… Shirin Ebadi aurait pu croire qu’il s’agissait là d’un roman d’espionnage. C’était sa vie.
Quand, un jour de 2009, elle réalise que le gouvernement est prêt à tout pour lui prendre ce qu’elle a de plus cher, son mariage, ses amis, ses collègues, jusqu’à son prix Nobel, elle choisit l’exil.
Ne lui reste alors que ce dont elle s’est toujours servi avec audace : sa liberté d’expression et ses convictions. Un seul mot d’ordre : continuer coûte que coûte le combat pour que les droits de l’Homme soient enfin respectés en Iran. Ce témoignage est l’histoire de ce combat.

Ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je tiens à remercier Christel de LPConseil et les éditions l’Archipel pour cet envoi. Un livre qui sort complètement de ce que je lis habituellement mais que j’ai vraiment aimé.Elle fut la première femme musulmanne a avoir reçu le Prix Nobel en 2003. Le régime iranien n’a eu de cesse depuis lors de la réduire au silence, sabordant sa carrière et son mariage, confisquant ses biens, emprisonnant ses proches…

Un récit vraiment poignant d’une femme décidée à se battre pour ses convictions et sa liberté, l’histoire d’une avocate au pays des mollahs, défenseuse des droits de l’Homme et de la Femme qui est interdite de revenir dans son pays depuis 2009. Je ne vous cache pas que sur ce genre d’ouvrage il n’est pas évident d’écrire un billet. Elle raconte son calvaire, ce qu’elle a subi après avoir reçu le prix Nobel en 2003, elle a été espionnée, menacée de mort et plusieurs fois emprisonnée. C’est un livre plein de tristesse  et dans lequel elle raconte en détail l’acharnement des autorités iraniennes à son encontre. Un acharnement qui la conduire malgré elle sur le chemin de l’exil. Elle montre la vraie nature du gouvernement iranien.Ce livre raconte une vie tout entière consacrée à la justice, un  récit des combats d’une femme exceptionnelle contre l’obscurantisme religieux et l’oppression des femmes. Vous ne ressortez pas indemmne de cette lecture qui vous prend la comme on dit mais que je vous invite à lire.

« Ce printemps-là, je perdis mes sourcils… Je ne suis pas particulièrement vaniteuse, mais j’en fus ennuyée, j’imagine, de perdre un élément essentiel de mon visage… Je me voyais dans la glace et sentais qu’une partie de moi manquait. Je suppose qu’elle avait disparu ».

Publicités

Une réflexion sur “Pour être enfin libre, Shirin Ebadi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s