la séparation, Dinah Jeffries

thumbnail_la-separation_c1

 

Résumé:

De la Malaisie à l’Angleterre des années 1950, la destinée tragique d’une mère et de ses filles, cruellement séparées. En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et doit bientôt embarquer sur un bateau pour l’Europe avec lui et sa jeune sœur. Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.

Ce que j’en ai pensé:

C’est un nouveau livre que j’ai lu en tant que Lectrice Charleston et j’ai vraiment passé un très bon moment lecture. Une nouvelle saga familiale comme je les aime et dès les premières je me suis totalement plongée dans l’histoire.

L’histoire, Lydia vit en Malaisie avec son mari et ses filles:Fleur et Emma. Alors qu’elle rentre de chez une amie, elle trouve la maison vide. Plus de traces de son mari et ses filles. Elle se retrouve alors seule.On lui apprend qu’il est parti pour une nouvelle mission…Il a organisé son départ avec ses filles et leurs fait croire que leur mère les a abandonnées. Lorsque Lydia est sur le point de les rejoindre sur cette sois disant mission,elle apprend que la maison où ils étaient a brûlé et que ses filles sont décédées. Et puis de l’autre côté de la mer nous avons une petite fille Emma, qui a du mal à vivre avec son père et sa sœur. Ne pas avoir de nouvelles de sa maman est une véritable torture et elle est persuadée qu’au fond d’elle sa mère n’est pas mort et ne l’a pas abandonnée…Que s’est-il passé pour en arriver à cette situation? Comment nos deux héroïnes vont-elles s’en sortir? Vont-elles se retrouver un jour?

Ce livre est merveilleux. J’ai adoré la plume de l’auteur et les descriptions sont magnifiques et colorées, un livre qui se passe entre la Malaisie et l’Angleterre.Ce roman nous embarque dans le quotidien d’une femme trahie, à la recherche de ses filles, avec l’intime conviction que leur éloignement n’est que temporaire.
Une maman courage avec  une histoire pleine de surprises. Lydia vit également bien des aventures et de mystères qu’il lui faudra résoudre en parcourant la Malaisie, un pays qui est en pleine révolution, un pays dangereux. Elle se rendra compte que les gens qu’elle pensait être ses amis n’étaient pas vraiment ce qu’ils prétendaient être et devra faire face à de nombreuses autres difficultés qui, au lieu de l’affaiblir, la rendront plus forte. Et puis nous avons Emma la fille de Lydia, 12 ans, qui vit en Angleterre avec son père et son autre sœur.  Il leur a fait croire que leur mère les a abandonnées mais Emma refuse de croire à cette histoire et cherchera la vérité. Son caractère un brin rebelle la pousse à lui tenir tête. Tout comme sa maman, elle va traverser de nombreuses épreuves. L’auteur a une emprise psychologique profonde sur ses personnages, qui sont dépeints comme des êtres humains polyvalents, imparfaits et sympathiques, tous douloureusement vulnérable, toutes ravagées par la peur, le besoin et la culpabilité.  Certaines parties du livre sont douloureusement triste , mais il y a toujours l’ espoir et Lydia et Emma ont s’y accroche. Elles sont  deux des personnages très forts et Emma est certainement la fille de sa mère; parfois elle semble volontaire et incontrôlable – elle se bat contre la rigueur de son père tandis que sa sœur cadette Fleur, est plus favorable et semble être sa préférée. 

C’est une très belle histoire aussi touchante qu’émouvante. Une histoire captivante qui mêle amour, chagrin et trahison, une saga familiale poignante et douloureuse. Une intrigue qui m’a tenu en haleine du début à la fin. La plume de l’auteur est très belle et elle nous offre en prime un magnifique voyage à travers la Malaisie: des décors majestueux mais également le danger de croiser des rebelles avant l’indépendance, la corruption… Elle décrit avec précision les événements réels. C’est l’histoire d’une séparation douloureuse mais ni Lydia , ni Emma ne baissera les bras et perdra espoir .

lc-2017

 

Publicités

2 réflexions sur “la séparation, Dinah Jeffries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s