Le chat du rabbin,Tome 1, Joann Sfar

telechargement

Résumé:

Au début, le chat du rabbin ne parle pas. Il est simplement libre comme un chat et ronronne dans les bras de la fille du rabbin, Zlabya, sa maîtresse adorée. Mais dans la maison du rabbin, il y a ce perroquet qui jacasse sans arrêt, et le chat le bouffe. Maintenant, il peut parler, et il commence par mentir : le perroquet est allé faire une course, dit-il, la gueule pleine de plumes. Mentir, c’est mal. Le rabbin décide donc de remettre le chat dans le droit chemin et d’en faire un bon Juif. Moyennant quoi, le chat exige de faire sa bar-mitsva. S’ensuivent des discussions très pointues avec le rabbin du rabbin, qui en conclut qu’on devrait noyer le chat. Malgré le plaisir qu’il prend à ergoter et chipoter à n’en plus finir, le chat a de la peine, depuis qu’il a la parole. Il a acquis un pouvoir dont il se passerait bien. Et finalement, il retourne vers le bonheur et les bras de sa maîtresse, à condition de se conduire comme un vrai chat et de ne plus jamais parler. Il est d’accord :  » Ça vaut le coup de fermer sa gueule pour être heureux.  » Il a seulement beaucoup de mal à fermer sa gueule en écoutant pérorer les disciples du rabbin, qu’il n’aime pas du tout, surtout celui qui veut épouser sa maîtresse… 

Un ptit mot sur le livre:

je ne suis pas une habituée de lire des BD et je me demande bien pourquoi, parce qu’en fait le peu que j’ai lu j’ai adoré. Donc il va falloir que je remédie à cela et rapidement. J’ai découvert cette BD, le chat du rabbin grâce à ma collègue de boulot qui m’en a parlé et me l’a prêté.

Chat alors ! Une famille juive avec un rabbin, la fille du rabbin, le perroquet copain avec un chat et quel chat! l’histoire d’un chat, le chat d’un Rabbin à Alger. Un chat qui, un jour, obtient le don de la parole. Commence alors une drôle d’histoire où l’on découvre ce que cette étrange créature peut avoir à dire.
A la fois très humain par ses mensonges, ses espoirs et ses désillusions, ce chat est également très sages. Il a une compréhension fine de la nature humaine et une tendresse particulière pour sa famille.Dans ce premier tome, le chat du Rabbin veut sa Bar-Mitsva. Mais pour cela, il faudrait qu’un rabbin accepte. Commence alors un étrange périple pour lui. Entre croyance, foi, connaissance et mensonge, le chat va se heurter à des obstacles inattendus.C’est déjà une bonne manière de découvrir la communauté juive, mais c’est surtout une hymne à la tolérance qui ne tombe pas dans la mièvrerie non plus. Le chat, personnage central, est la plupart du temps pas très très esthétique et parfois il est somptueux. La jeune fille est très belle malgré des formes épanouies. Les couleurs nous mettent bien dans l’ambiance d’une ville comme Alger.

J’ai adoré tout simplement. L’histoire est bourrée d’humour et me permet d’en savoir plus sur une époque.Cet album, à l’allure d’un véritable conte, nous fait voyager dans des décors somptueux.Cette BD est un bijoux , un lecture à offrir et à s’offrir . Les personnages sont drôles et attachants et en un rien de temps elle est dévorée.Bien sûr, le sujet principal est la religion, mais je trouve ça formidable, dans un contexte comme le nôtre, de lire des auteurs qui savent rire de la religion et de ses contradictions. Et tout cela avec respect.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s