La sonate oubliée, Christiana Moreau

cvt_la-sonate-oubliee_1362

Résumé:

Deux jeunes filles réunies à travers les siècles par une mystérieuse partition.
Deux cœurs passionnés de musique et de liberté.
Une ville, Venise, jadis et aujourd’hui.
À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante.
Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et… une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi.
Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées.
Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l’un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, mais enfermées pour toujours dans l’anonymat.

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Anne et les éditions Préludes pour l’envoi de ce livre. J’avoue quand il m’a été proposé j’ai tout de suite dis oui parce qu’il me sortait clairement de ma zone de confort et de mes romances habituelles. Alors vraiment merci Anne pour cette proposition, je me suis régalée avec ce roman. Pour un premier roman il est très réussit.

Ce livre c’est une belle histoire qui met en parallèle deux jeunes femmes à deux époques différentes: 300 ans les séparent, mais une passion les unit: celle de la musique et particulièrement du violoncelle.. Lionella, une jeune belge passionnée de violoncelle et Ada, une orpheline vivant dans un orphelinat vénitien et qui a pour maître en musique un certain Antonio Vivaldi. Lionella va découvrir la vie d’Ada au travers de son journal et d’une mystérieuse partition.

Lionella prépare un prestigieux concours, mais elle a l’impression que tous les morceaux ou presque ont été joués pour des concours. Bien qu’encouragé par ses parents et de son professeur elle a du mal a y croire. Elle désespère de trouver un morceaux original qui la démarquerait des autres prodiges.Kevin, son meilleur ami, met la main, dans une brocante, sur une vieille partition, accompagné de ce qui semble être un journal intime, va la remettre sur le chemin de la créativité, ce qui est indispensable même pour la musique classique….Cette découverte va mettre les pas de Lionella dans ceux d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle recueillie à L’Ospedale della Pietà de Venise, et élève du célèbre Vivaldi. J’ai autant apprécié les événements dans le passé que dans le présent. Mais j’ai eu un coup de cœur pour Ada. C’est une  jeune femme talentueuse et passionnée, sa mère lui manque et elle décide de tenir un journal en nourrissant l’espoir qu’un jour cette dernière le lise. Elle a une vie passionnante. Surnommée Ada dal violoncello, elle excelle dans la pratique du violoncelle. J’ai adoré cette jolie histoire de Lionella et Ada toutes deux passionnées de violoncelle qui sont liées par ce journal intime et cette mystérieuse partition. Quant à Lionella, tout comme Ada, elle est passionnée de violoncelle. Elle est  issue d’une famille de musiciens. Elle a un caractère bien trempée, une vie beaucoup plus monotone et plate que celle de Ada. J’ai beaucoup apprécié le dialogue entre les deux jeunes filles à travers les siècles.

Et pour conclure:

Bien qu’au départ je ne suis pas une grande fan de musique classique de roman donne envie d’écouter du violoncelle et du Vivaldi.L’écriture de l’auteur résonne comme la belle mélodie du violoncelle. L’histoire mêle à la fois personnages fictifs et réels, présents et passé. le passé expliquant des faits se déroulants à l’époque contemporaine.De la Belgique à Venise , je me suis laissée guider par Ada et Lionella. Je suis ravie d’avoir découverts la vie dans la Venise du XVIIIe siècle  avec ses coutumes, ses traditions…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s