Orage sur la plaine, Rosanne Bittner

004621517

Résumé:

1857. Bob Landers, richissime entrepreneur de Chicago, effectue un voyage de reconnaissance le long du tracé du chemin de fer reliant l’Illinois à la Californie, qu’il prévoit de construire à travers la Prairie et les montagnes Rocheuses. Il est accompagné d’Elsa, sa fille chérie, une beauté intrépide âgée de quinze ans. Pour assurer leur protection, Landers a embauché Nick Travis, un éclaireur d’origine cheyenne. Lui seul est capable de déjouer les pièges que peuvent réserver ces terres hostiles. Travis est à l’image des grandes plaines qui l’ont vu naître : sauvage, impressionnant et envoûtant. Attaques de pillards ou de bêtes sauvages, démêlés avec les Indiens, rien ne sera épargné à leur convoi. Bientôt, Elsa comprend la nature des sentiments qui l’animent. Elle est si troublée au côté de ce héros à la peau cuivrée… Mais que peut-elle espérer, puisque tout les sépare ?

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Camille de LPConseil et les éditions ArchiPoche pour l’envoi de ce livre. J’avoue j’ai adoré la couverture avant d’avoir lu le résumé. Je l’a trouve juste trop belle. Je découvre cet auteur avec ce roman. Nick et Elsa sont deux personnes que tout oppose, elle est une riche héritière et une femme d’affaire et lui est un éclaireur, un sang mêlé d’origine indienne.Un amour impossible qui aura des conséquences sur leurs vie…On est en plein Far-West avec des cow-boys, des indiens, des gens riches et d’autres moins. Bob Landers n’a qu’un seul rêve dans sa vie : le Transcontinental. Ce train doit pouvoir relier le Midwest américain à la Californie pour le plus grand bonheur de ses habitants. Oui mais les indiens sont là et ne comptent pas laisser ces Blancs leur prendre un peu plus de leurs terres.

Bo Landers, est un riche homme d’affaires de Chicago. Il est déterminé à voir son rêve de construire un chemin de fer transcontinental se réaliser. Il emmène avec lui son seul enfant, une fille de quinze ans Elsa. Ensemble ils partent pour un voyage vers l’ouest américain pour étudier le paysage afin de déterminer les meilleurs itinéraires. Il engage Nick Travis, un jeune homme beau et sauvage, la moitié native, moitié blanc, en éclaireur. Lorsque Bo remarque les petites étincelles entre Nick et Elsa, il veut les garder séparés. Il ne voulait pas que sa riche  fille blanche épouse un solitaire, métis et pauvre en dessous de sa classe. Ils viennent de mondes totalement différents, mais ils ne peuvent pas empêcher de tomber amoureux l’un de l’autre…

Notre héros est une moitié Cherokee, l’auteur va très loin pour inclure les essais et les luttes des Amérindiens dans cette période tumultueuse. Nick Travis rencontre Elsa Landers lorsqu’elle a 15 ans. C’est un jeune éclaireur métisse de 20 ans, instruit, responsable et sérieux, simple dans ses goûts et ses projets : il rêve de se construire une famille, alors qu’il vit plutôt comme un déraciné et souffre de sa solitude. Elsa  est issue de la haute aristocratie des affaires américaines : sa famille côtoie les milieux les plus huppés et les plus influents du pays. L’histoire fait évoluer les personnages, on suit leur progression tout au long de l’histoire, on ne s’ennuie pas une minute, entre séparation et retrouvaille on suit avec plaisir les histoires d’Elsa et Nick, chacun ayant son histoire, et ses souffrances. Les personnages de Nick et Elsa sont juste tellement magnifiques, attachants, amoureux alors même que leurs conditions respectives ne sont pas compatibles.

Rosanne Bittner retrace cette époque qui a été charnière car elle a été riche en découvertes:la mise en place des trains, des télégraphes…
L’auteur pointe du doigt l’oppression subit par les indiens, la guerre qui opposa les « blancs » et les indiens avec les conséquences que nous connaissons aujourd’hui.Les ajouts historiques et les détails sont brillamment fait et renforcent la base globale du roman. Nous avons un aperçu de l’ histoire du chemin de fer transcontinental, et le conflit entourant la guerre entre les États et les autres facteurs qui ont causé de nombreux problèmes avant qu’il ne soit entièrement construit. J’ai adoré la lecture de ce livre, j’aimé les détails de construction de chemin de fer, la vie dans l’ouest des Etats Unis, un pays qui me fascine.Le genre d’histoire rempli de personnages qui deviennent une partie de vous et vous emmène dans un voyage émotionnel, mais passionnant dans un autre lieu et de temps.Il y a beaucoup de faits historiques relatifs au développement du chemin de fer, la politique, et les magnats riches de l’époque.

Et pour conclure:

C’est un livre qui m’a tenu en haleine du début à la fin. C’est le genre de roman, un peu historique que j’aime beaucoup. Une histoire d’amour douce qui se développe au fil des ans. Richement détaillé et ancré dans l’histoire de l’Ouest sauvage et la guerre civile. Un héros et l’héroïne qui sont des mondes à part. Orages sur la plaine  est un voyage de l’ amour dans l’Ouest sauvage. Le genre de roman qui touche votre cœur et capte votre attention si radicalement vous ne pouvez pas arrêter de lire jusqu’à ce que le livre soit fini.Un très beau roman, une très belle histoire d’amour  entre 2 personnages qui s’aiment mais que le monde et les coutumes de l’époque oppose.

Publicités

Une réflexion sur “Orage sur la plaine, Rosanne Bittner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s