Ma vie (pas si) parfaite, Sophie Kinsella

img_1694

Résumé:

Dans la lignée des Petits Secrets d’Emma ou de Poppy Wyatt est un sacré numéro, Sophie Kinsella nous offre une nouvelle comédie aussi hilarante que touchante sur le gouffre qui sépare la vie dont on rêve et celle que l’on vit, le choc capitale/province et les nouveaux snobismes des hipsters de tous poils.
La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd’hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub…
Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu’elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. 
Mais ce que Katie ignorait, c’est qu’à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne.
Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances…

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Claire des éditions Belfond pour l’envoi de ce roman. C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Sophie Kinsella, une auteur que j’aime beaucoup. J’avais hâte de faire la connaissance de ce personnage haut en couleurs. Eh bien je ne peux pas dire que je me sois ennuyée. Il y a quelque chose sur les livres de Sophie Kinsella qui non seulement m’entraînent, mais aussi me font rire et sourire

Katie (Cat) Brenner, 26 ans, travaille dans le marketing. Originaire du Somerset, elle voit enfin son rêve devenir réalité : vivre à Londres et mener une vie trépidante. Pourtant, entre les trajets quotidiens beaucoup trop longs, des problèmes d’argent et une vie sociale inexistante. Elle vit en collocation dans une chambre minusculel. Le rêve éveillé ne ressemble pas tout à fait à celui qu’elle avait imaginé. Et quoi de plus énervant que de comparer sa vie monotone à celle de sa supérieure, Déméter, incarnation de la perfection. Pour échapper au regard des autres, Katie diffuse alors sur Instagram des images d’un quotidien exaltant…qui n’est pas le sien. Mais ce semblant de rêve s’écroule un peu plus lorsque Demeter renvoie Katie/Cat. Elle se voit contrainte de retourner dans la ferme paternelle, dans le Somerest, en pleine campagne loin de l’exaltation londonnienne. Qu’à cela ne tienne , Katie , va transformer tout ça en gite/camping hype et tendance. Yourtes, peintures de la cultissime marque , Farrow and Balls , draps en voile de coton, vaches et poules au prénoms engageants : rien n’est trop beau pour les Bobos! Et que croyez-vous qu’il arrivera? Eh bien nulle autre que Demeter viendra séjourner à Ansters Farm…

Katie est une héroïne qui pourrait être une de mes amies, avec beaucoup d’humour, ses défauts et ses qualités. Katie est une jeune femme de la campagne britannique qui essaie de la faire dans le monde de la publicité londonienne. Je ne pouvais pas ne pas parler de Demeter qui pour Katie à une vie parfaite. Pour elle, Demeter a une vie parfaite! Elle a un emploi de rêve, en plus de la grande demeure avec un énorme escalier, deux enfants qui semblent merveilleux, un mari… et aux dires de ses collègues de bureau, elle a aussi Alex comme amant. Les liens entre Katie et sa patronne vont radicalement évolués et offrir à l’intrigue un virage intéressant et rythmé. Alex… Alex que Katie avait rencontré quelques temps avant de se faire licencier. Il a un caractère assez particulier, c’est un grand enfant en quelque sorte. Mais il n’est pas agaçant pour autant, malgré le fait qu’il ait une trentaine d’année, bien au contraire ! Je trouve que ce trait de caractère le rend très touchant.

Quand vous ouvrez un Sophie Kinsella vous êtes sûr de passer un bon moment. Une nouvelle fois c’est le cas. L’histoire est bien menée, beaucoup d’humour et de sentiments. on en ressort avec une très belle leçon d’amitié et une belle leçon de vie. Ce qui rend Ma vie pas si parfaite différente des autres romans de Kinsella, c’est que l’intrigue n’est pas uniquement axée sur le roman: il s’agit plus d’une fille qui cherche à trouver son identité dans le monde obsédé par les images que les gens dépeignent en ligne. Il y a un peu de mystère et de romantisme. C’est une lecture parfaite pour cet été.

Et pour conclure:

Sans autre prétention que celle d’amuser, Sophie Kinsella met du rire et de la bonne humeur dans nos vie pas si parfaites et nous offre un roman juste génial. Entre quiproquos, mensonges et non-dits la vie de Katie n’est pas de tout repos. On en change pas de recette et on retrouve de nouveau une héroine gaffeuse au possible. Le trait est juste, très réaliste, on se plonge totalement dans l’ambiance du bureau et ensuite dans le glamping d’Austern Farm. On aimerait y être!

Et pour le commander:

 

Publicités

2 réflexions sur “Ma vie (pas si) parfaite, Sophie Kinsella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s