Throwback Thursday Livresque #29

Print

C’est parti pour le rendez vous du jeudi, avec un nouveau Throw Back Thursday livresque. Chaque semaine je prends toujours autant de plaisir à vous préparer ce billet et à lire les votre qui très souvent me font découvrir des livres que je ne connais pas.

Le Thowback Thursday livresque c’est quoi?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livre. L’idée est simple:  un souvenir = un livre. C’est à dire que chaque jeudi elle présentera un thème spécifique et on devra parler d’un livre qui nous fera penser à ce thème. Ce rendez vous hebdomadaire permet de ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! C’est Bettie Rose à l’initiative de ce ThrowBack Thursday

Thème de la semaine: Jeudi 3 août
Mon époque préférée

epoque.jpg

Mon époque préférée est indéniablement les années 50-70, j’avoue que j’adore et j’aurais aimé vivre à cette époque. Peut être dans une autre vie qui sait 😉 Tout de suite l’idée m’est venue avec le livre Lucia Lucia que j’ai lu dans le cadre des lectrices Charleston et qui se passe en 1950 à New York. Mais j’ai eu envie de vous parler d’un autre roman, que j’ai lu il y a quelques temps (je n’avais pas le blog à l’époque).Et d’ailleurs cet article m’a donné envie de le relire et de vous en faire une chronique complète d’ici la fin du mois 😉 Il s’agit du roman Rien n’est trop beau de Rona Jaffe. La couverture m’avait immédiatement attiré sur l’étagère de la bibliothèque et je ne pouvais pas ne pas l’emprunter.

517FvNuD7yL._SX210_.jpg Résumé: Lorsqu’il fut publié en 1958, Rien n’est trop beau provoqua l’engouement de millions de lectrices américaines.
Elles s’identifièrent à ces jeunes secrétaires venues d’horizons différents, employées dans une grande maison d’édition new-yorkaise, dont les rêves et les doutes reflétaient ceux de toute une génération de femmes.
Si la ville semble leur offrir d’infinies possibilités professionnelles et amoureuses, chacune, l’ambitieuse, la naïve, la rêveuse… doit se battre avec ses armes pour se faire une place dans un monde d’hommes.

Un ptit mot sur le livre:

Rien n’est trop beau: s’attache à suivre le destin de quatre jeunes femmes, quatre rêveuses dont l’ambition est de croquer la Grosse Pomme, de s’y faire une place, un nom, ou à défaut d’y trouver un mari. J’ai beaucoup aimé l’ambiance année 50 a New-York ou l’on suit le quotidien de quelques femmes, toute d’horizons différents. Les personnages féminins sont attachants et l’écriture est agréable et fluide. C’est un instantané sur la vie de jeunes femmes à la fin des années 50 cherchant à se faire une place à New York, à lire pour découvrir cette époque et le récit centré sur quatre jeunes femmes aussi différentes que courageuses et attachantes, et pour se plonger dans une ambiance typiquement New Yorkaise. Dans ce très agréable roman au charme rétro, nous suivons le parcours professionnel et sentimental des filles qui toutes travaillent comme secrétaire-dactylo dans une célèbre maison d’édition. Qu’elles s’appellent Caroline, April ou Brenda, elles essaient toutes de trouver leur place à une époque où les femmes ne travaillaient qu’en attendant de se trouver un mari.

Certaines ont des ambitions professionnelles, d’autres veulent juste profiter de la ville et de ses attraits loin de leur famille, d’autres encore espèrent rencontrer l’amour mais toutes ont en elles une vraie envie de vivre et de profiter de la vie. Un roman au charme rétro mais aux thèmes toujours d’actualité, mettant en scène des femmes attachantes, fragiles ou volontaires, blessées ou aimées, qui tentent, parfois difficilement, de s’émanciper de leur famille ou des hommes, entre deux verres pris dans un bar et quelques confidences entre filles.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #29

  1. BettieRose dit :

    J’adore ce livre ! J’ai failli le proposer mais je sais que j’en avais déjà parlé il y a quelques temps. Un roman fascinant sur la condition féminine des années 50, que demander de plus ? Moi, ça me passionne de suite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s